Bols tibétains – Art énergétique sonore

Le bol tibétain

Cette technique ancestrale est un toucher par le son qui est basé sur la résonance et sur son ressenti vibratoire.

Les Bols traditionnels sont façonnés au marteau et composés de 7 métaux (ou davantage pour certains). Par leurs vibrations, ils fluidifient les blocages au sein des corps énergétiques, libèrent les mémoires anciennes et fait circuler l’énergie bloquée.
Les massages sonores permettent de ressentir un grand bien-être, une harmonie.
C’est un massage interne du corps. Les vibrations des bols se répandent à travers tous les fluides corporels en massant chaque cellule, organe, tissu, os.  A l’image d’un caillou lancé dans l’eau (nous sommes constitués entre 70% et 80% d’eau), les vibrations des bols forment de la même façon des cercles concentriques qui vont s’expanser. L’onde ainsi rayonne en anneaux de plus en plus large englobant une surface de plus en plus vaste.

Dès lors qu’un « obstacle » se fait ressentir, venant freiner l’onde, un travail énergétique avec le bol tibétain permet de réguler les flux, dénouer et détendre les tensions internes ; ainsi libérer les énergies cristallisées.
Ces « obstacles » (cristallisations) ainsi mis en lumière par la réflexion de l’onde sonore peuvent aussi être de véritables portes d’entrée vers la connaissance de l’être. En ce sens, la pratique du bol tibétain est un art énergétique sonore. À travers la lecture des énergies, nous acquérons davantage d’autonomie, davantage de force intérieure et de compréhension de nos mécanismes internes. Il est alors plus aisé de nous accueillir dans notre globalité et nous réaliser pleinement dans notre grand paradoxe.

Utilisation

Les Bols Tibétains s’utilisent à même le corps ou en balayage dans l’aura.

​Pendant la séance, ils peuvent être utilisés dans un « bain sonore », les bols sont déposés délicatement sur les chakras et autour de la personne, puis sont frappés pour libérer le son et la vibration, qui pénètrent ainsi au plus profond des cellules.

Ils peuvent être utilisés aussi dans un soin plus approfondi afin de dévoiler les nœuds énergétiques et les cristallisations, ainsi rétablir les flux internes et dynamiser le corps. On se sert alors d’un maillet que l’on fait tourner autour du bol afin de le « faire chanter » et libérer la vibration du son telle une vague interne. Cette vague interne pourra être différente suivant les régions du corps, et ces différences (entendues et ressenties autour du son et de la vibration du son) amèneront des informations concrètes qui guideront la séance. C’est une lecture du corps et de ses cristallisations.
Le bol tibétain est donc un très bon pointeur énergétique.

Je vous propose aussi des séances méditatives avec les sons, pour se recentrer, pour explorer, pour faire l’expérience de l’unité avec le son et les vibrations sonores, sans but, sans objet, sans étiquette et sans cause. « Être » tout simplement.

Action

Les bols tibétains agissent sur tous les plans, physique, émotionnel et mental, en fluidifiant, dénouant, massant, et « réaccordant », grâce au large spectre d’harmoniques.
​Ils favorisent le retour en soi dans l’instant présent, la reconnexion à notre Être profond, et l’accès à un nouvel état de conscience.  Ainsi cela permet de ralentir l’activité du mental, être plus à l’écoute de nos intuitions.

Une séance de bols tibétains permet d’accéder à un état de méditation profonde.

Spécialité

Je suis spécialisée dans les bols tibétains, et cette pratique au quotidien m’a amené à développer ce merveilleux outil et l’enseigner. Pour voir le descriptif de la formation à la pratique énergétique et méditative avec les bols tibétains, consultez l’onglet Enseignements.

Le bol tibétain s’est imposé à moi, comme une évidence. Après une formation issue de l’école MEDSON, j’ai développé ma pratique en lien avec l’énergétique et le retournement intérieur. C’est une approche concrète, avec une exploration directe et consciente, où les informations vont être de plus en plus perçues par notre corps-instrument. En effet, les corps physiques fonctionnent comme des émetteurs-récepteurs. Nous pouvons donc traduire les informations, autant par la lecture du son et de sa vibration, que par une réelle écoute de soi en pleine conscience. C’est une voie de guérison et d’autoguérison, une voie d’enseignement et d’auto-enseignement.